vendredi 6 mai 2022

Dans la galerie virtuelle du GFIV

 

Henri Matisse, Grand Interieur Rouge, 1948

 Wayne Thiebaud, Cup of Coffee, 1961


Christian Schad, Sonja, 1928

 

3 commentaires:

  1. Un peu de lecture
    https://dangerousminds.net/comments/banana_after_50_years_the_ultimate_warhol_velvet_underground_mystery_is_fin

    RépondreSupprimer
  2. Une analyse du tableau de Christian Schad:
    https://www.academia.edu/17456538/Sonja_Christian_Schad_1929

    Tableau caractéristique de la révolution des moeurs des années folles, mais il y manque la "joie de la révolte" décrite par le poète Alain Jouffroy dans son livre "La vie réinventée".
    Révolte de femmes artistes et libres. On trouve ce passage où Jouffroy rapporte une confidence d'André Breton, peu avant sa mort en 1966: "Il me fit, pour la première fois, des confidences sur l'amour le plus clandestin de sa vie, cette Suzanne Muzard qui a inspiré "L'union libre" et qui passait son temps à osciller entre Emmanuel Berl et lui, faisant ses valises pour aller tous les huit jours de l'un chez l'autre, ce qui le rendit fou au point qu'il songea un jour à venir tuer Berl à coup de révolver. Seule, l'absence de Berl ce jour-là chez lui lui permit d'éviter, "de justesse", me dit-il, de finir assassin ou assassiné."

    RépondreSupprimer
  3. Incroyable ! Suzanne Muzard ou l'amour fou.

    RépondreSupprimer